Comment éviter les pièges à touristes ?

MyLittleTrip t’envoie découvrir les plus belles destinations d’Europe. Mais hors de question de te laisser tomber dans les pièges à touristes ! Suis ces quelques conseils pour vivre un séjour vraiment authentique en solo ou à deux.


#1. Ne pas suivre la vague

C’est particulièrement vrai dans les cités très touristiques comme Venise : prendre la foule à contre-courant ou bifurquer dans une ruelle calme ne pourra que t’apporter de bonnes surprises et te mener loin des pièges à touristes. C’est dans les quartiers un peu excentrés et sur les axes oubliés des foules que tu trouveras le petit restaurant authentique, le véritable atelier artisanal de fabrication de masques, et des trésors architecturaux qu’aucune casquette Gucci ne t’empêchera de voir. Tu pourras enfin prendre le temps d’admirer tout ce qui t’entoure et même t’arrêter prendre une photo sur un pont sans gêner le passage ni exaspérer les piétons pressés ! La leçon vaut sans nul doute pour tous les centres historiques des villes et villages touristiques d’Europe.


#2. Ne pas se laisser allécher par des prix trop bas

Bien sûr, ton budget n’est pas illimité et tu as très envie de ramener des petits souvenirs de ton séjour à chacun de tes proches : ces petits objets artisanaux vendus à chaque coin de rue sont si peu chers et ont l’air si typiques ! C’est sans doute parce qu’ils n’ont rien de vraiment artisanal, et encore moins de local. Tu aimes ta destination ? Fais lui honneur en ne tombant pas dans des pièges à touristes qui n’enrichissent que quelques usines chinoises. Mise sur une belle pièce artisanale plutôt que plusieurs contrefaçons, ou creuse-toi la tête pour trouver une petite spécialité locale pas chère à ramener à tous ceux que tu aimes ! Souvent, c’est du côté alimentaire qu’il faut chercher : un bouquet de petits piments vénitiens pour quelques euros, des pastéis de nata made in Lisbonne, des canelés bordelais, une praline lyonnaise, une bière tchèque de Prague, une tranche de vieux gouda d’Amsterdam ou encore des loukoums d’Athènes. Avec pour seule limite la place disponible dans ta valise !


#3. Bien choisir ses boutiques

On aime les boutiques de souvenirs pour leur côté caverne d’Ali Baba, et parce qu’on y déniche parfois de petites originalités à bas prix. Mais soyons francs, en dehors des cartes postales à envoyer et de ta collection de magnets pour frigo à enrichir, il faut se méfier des boutiques tout spécialement pensées pour le touriste. À l’exception des boutiques d’artisanat ou des enseignes spécialisées dans les produits locaux, les boutiques de souvenirs regorgent souvent de produits d’usine bas de gamme que des centaines de visiteurs ont tripoté avant toi avec des doigts graissés au churros et à la sauce hot-dog. Dans l’idéal, évite les boutiques agglutinées au plus près des sites touristiques. C’est aussi vrai pour les spécialités gourmandes : rien de tel que d’aller les chercher directement à la source, dans une ferme, une brasserie traditionnelle, un marché couvert ou une boutique de producteurs locaux. Et n’oublie pas de lire les étiquettes !


#4. Repérer les restaurants à touristes

Si tu as envie de manger une cuisine locale et savoureuse, il va te falloir apprendre à reconnaître les établissements attrape-touristes : cela comprend tous ceux dont la carte est tellement longue que les préparations ne peuvent techniquement pas être fraîches et maison. Les restaurants à touristes se reconnaissent souvent à leur clientèle composée essentiellement de … touristes. Si le public local évite le lieu, il vaut mieux lui faire confiance. Le phénomène est assez facile à repérer à l’étranger : flâne un peu en terrasse pour écouter les langues qui y sont parlées ! Il est parfois judicieux de s’éloigner un peu des sites touristiques pour avoir une vue un peu moins jolie mais une assiette plus goûteuse. Évite les restaurants qui usent de rabatteurs, la pratique est rarement de bonne augure. Enfin, garde ton smartphone à portée de mains pour consulter les avis sur les réseaux sociaux et sur les sites de classement des établissements comme TripAdvisor ou le Petit Fûté.


#5. Passer incognito

Pour éviter d’attirer comme un aimant tous les arnaqueurs à touristes, essaie d’abord de ne pas attirer leur attention ! Le premier commandement, pour passer incognito à travers les mailles des pièges et piégeurs à touristes, consiste à ne pas adopter le look intégral du vacancier en vadrouille : exit les claquettes-chaussettes, le t-shirt « I Love Paris », le guide du Routard qui sort de la poche, l’appareil photo en bandoulière ou la perche à selfie sous le bras. Sur les marchés, sois sûr de toi et ne peine pas à convertir les monnaies. Plutôt que de rester les yeux rivés sur ton guide, ton dico bilingue et tes plans, va au maximum à la rencontre des habitants. Les locaux seront ravis de tomber sur des touristes qui cherchent à les connaître vraiment, et te dirigeront volontiers vers de véritables bons plans, loin des attrape-touristes !

Suis les aventures des voyageurs MyLittleTrip